mardi 29 janvier 2013

SPONSORING : Room cherche pro... Pro de préférence.


C’est LE contrat dont tout le monde parle en ce début d’année 2013 […] Les pré-sélections ont été effectuées il y a plusieurs mois : Plusieurs centaines de joueurs avaient participé […] Exclusivité Made In Poker, alors le site en fait des tonnes. Mais de quoi parle-t-on exactement ?
Il s'agit d'un contrat de sponsoring, l’opération qui a le vent en poupe depuis deux ans et le lancement de la feue Poker Pro Factory de feue EurosportPoker. Quelque peu artisanal à cette époque, l’outil marketing s’est désormais professionnalisé : Recrue, Top Shark, Pass Pro et autres Dreamjob, les opérateurs ne manquent pas d’idées pour se payer leur poker-réalité maison. Objectif : Faire parler de la room bien sûr, mais surtout fédérer un engouement maximal autour de l’évènement puis au travers des events live auquel le vainqueur sera amené à participer. En version politiquement incorrect, cela signifie : « faire rêver et jouer les foules, mais sponsoriser un vrai joueur à la fin. »
Exit donc le modèle Pro Factory, basé sur de seuls tournois où le vainqueur remporte le package, avec le risque pour l’opérateur de se retrouver lié à un inconnu de NL5 qui avait décidé ce jour-là de remporter tous ses 20/80. Place aux  tournois qualificatifs suivis de votes du public et/ou de professionnels, d’entretiens d’embauche et autres CV + lettres de motivation. Qui se souvient par exemple du vainqueur Pro Dream PMU de juin 2012 ? Pourtant fort de 35K€ de dotations et trois vainqueurs participant au PPT, WPT, et autres Open de France, l’opérateur avait opté pour un seul MTT afin de dénicher ses perles rares. Big Mypok Team a également pour objectif de motiver les joueurs à prendre part à un maximum  d’évènements sur leur plateforme : depuis mai 2012 jusqu’en février 2013, des classements mensuels récompensent les plus assidus avec en point d’orgue une finale doté de 8000€ de BI Live, mais une mécanique, il faut bien le reconnaître, un tantinet compliquée.

Barrière Poker fait, comme très souvent ces derniers temps, plus fort que tout le monde avec deux promotions basées sur le recrutement d’ambassadeurs pour le circuit live. La première cible, le client "classique", la Recrue mêlant intelligemment joueurs online et live pour développer les deux canaux de jeu de l’opérateur, avec à la clé plus de 15K€ pour jouer des tournois lives maison (BPT, WSOPE). Le Casting Barriere Poker Player, lui, regroupe les trois ‘Recrues’ de l’année automatiquement sélectionnées et des joueurs réguliers du circuit. Steven 'Gloubs' Moreau est donc reparti les bras chargés de 100.000€ de sponsoring à l’issue d’auditions devant un jury. C’est d’ailleurs ce modèle que reprend le Dreamjob Pokerstars, décliné tout autour du monde par la room de pique mais avec une version moins bien dotée qu'en Italie par exemple, qui a consacré Ronan 'Roroflush' Monfort au terme de plusieurs épreuves et d’un grand oral en direct et à tendance légèrement mégalo.
 
L’accumulation de ces opérations semble néanmoins nuire au concept qui connaît un essoufflement assez flagrant ces derniers temps. Premier exemple en date, qui peut dire qui a remporté le dernier sponsoring en date il y a quelques jours ? Et surtout quelle room le proposait ? A l’issue de trois mois de qualifications, sur le principe de Steps à franchir, la lisibilité et donc l’intérêt du Pass Pro Unibet s’en ressentent fortement, surtout avec le seul écho d’un blog interne qui ne déchaine pas les foules. Il est loin le temps de la Pro Factory, ancêtre de cet évènement.
Winamax, toujours innovant dans le domaine marketing, avait réussi un coup d’éclat en 2012 avec le recrutement de Ludovic 'mikedou' Riehl, au terme d'un final à trois d’anthologie, et des épreuves fortement suivies grâce à la présence de nombreuses têtes d’affiches qui s’étaient hissées jusqu’à la Top Shark Academy, et surtout d'un concept alliant intelligemment le pédagogique au participatif. Patatras en 2012, un seul pseudo connu sur toute la durée des épreuves, des communautés poker peu, voire pas, impliquées. Au final, sur le forum de la room, les topics de la TSA sont désertés, hormis de creuses amabilités échangées entre candidats.
 
Mais revenons au principal, LE contrat dont tout le monde parle en ce début d’année 2013. Lors de l’EPT Deauville début février sera annoncé le nouvel ambassadeur de … Betclic, avec parmi les favoris Lucille 'SoMuchB' Cailly et d’anciens candidats à d’autres sponsoring, comme Florent 'JackAdi' Leprovost. Vous ne saviez pas ? Il faut dire que tellement de monde en parle que même Betclic ne communique pas sur son propre site …

soxav

1 commentaire:

  1. Bon article, je découvre ton blog.
    Bonne continuation ! ;-)

    RépondreSupprimer