jeudi 16 mars 2017

POKERSTARS EN MAL DE COMMUNICATION

Que se passe-t-il chez Pokerstars ? L’opérateur leader tourne à l’envers depuis plusieurs mois. Bien sûr, la stratégie a bien changé depuis la prise de contrôle par Amaya, la nouvelle stratégie et les réorganisations qui en ont découlé. Mais depuis quelques mois, la room bégaie sa communication, les patrons font le boulot des responsables clientèle qu’ils ont licencié dans pas mal de pays, le support ne comprend plus ses clients et les offres.

Début Février, la room prenait la décision inattendue d’interdire sa plateforme française aux joueurs étrangers. L’information est d’abord publiée sur Poker 52 avant d’être retirée dans la foulée suite à l’hésitation de Pokerstars. Il faudra quatre jours pour que la décision soit entérinée par le retour d’un Community Manager sur Clubpoker, Benjamin, qui répond aux questions et remarques des joueurs. Le 15 Février, il confirme que « les joueurs Français se trouvant hors de France ne devraient pas être en mesure de jouer », avant de se contredire une semaine plus tard, ayant « reçu la confirmation que les joueurs ayant un compte validé en France peuvent jouer surPokerStars.fr depuis l'étranger. » Il n’est plus intervenu sur le forum depuis cette date …
Un changement dans le sens de la préservation de l'écosystème, donc avant tout dans l'intérêt de Pokerstars, qui ne se fait plus ? On dirait que la décision a été prise avant la moindre analyse technique de faisabilité.

Le 20 Février, il communiquait sur l’arrivée des SCOOP en dévoilant le programme sans toutefois faire état des garanties mais en affichant le souhait d’avoir propositions et remarques des joueurs. Il ne répondra pourtant jamais sur l’absence des variantes, le passage en mode Re-entry illimité, … Finalement, les joueurs découvriront la grille directement sur le soft quinze jours plus tard.
Preuve que la sérénité n’est pas de mise, le nombre de tournoi incluant des Tickets Main Event SCOOP a augmenté. En plus des Classico, Sunday Warm Up et Sunday Special du dimanche, six tournois quotidiens vont créditer chaque jour une vingtaine d’entrée pour le High et une centaine pour le Low. Interrogé sur ce qu’il adviendrait de ces tickets dans le cas où ils ne seraient pas joués, le support Pokerstars se fend d’un rappel de ses Conditions d'Utilisation « les sièges des événements Live ne sont pas remboursables, échangeables, ni transférables » et recommande de ne pas participer à des tournois qualificatifs s’ils ne sont pas sûrs de participer aux tournois live. Les SCOOP, des tournois live ? Ubuesque …

Cherry on the cake, la plateforme a connu le 14 mars un crash majeur de l’ensemble de ses réseaux. Tous les jeux ont été perturbés, tout particulièrement les MTT. Si les plaintes des joueurs sont restées sans réponse sur les forums français, le service après-vente a été assuré par … le Directeur Poker de la room en personne. S. Rasset a tenté de transformer le bug en argument commercial sur le blog de Pokerstars. La transparence est louable, mais est-ce vraiment à un top dirigeant de l’entreprise de venir demander aux joueurs de ne pas envoyer plusieurs mails et en étant incapable de donner des délais de remboursement.

A ce rythme, la prochaine étape sera de faire certifier les comptes de l’entreprise par David Baazov, de nommer Howard Lederer Responsable des fonds clients, ou de faire revenir les Scheinberg pour s’occuper du marché américain …  

soxav